Daoisme

La pratique du Dao

Xuan Tuanzi (un élève) demanda pourquoi il en était ainsi à propos du verset qui dit : « Il y a autant de personnes qui pratiquent le Dao qu’il y a de poils sur un bœuf, mais ceux qui sont parvenus à le réaliser sont aussi rares que la corne d’une licorne. » [1]
Le Maitre du Yang Unique [2] répondit :
Dans les temps anciens, les textes canoniques utilisaient souvent un langage cryptique qui faisait que les gens pratiquant le Dao étaient comme dans un brouillard épais et déambulaient dans l’obscurité. Certaines écritures renversaient et déformaient la séquence de la pratique, cachaient le commencement et décrivaient la fin, dissimulaient sous des allusions les secrets véritables, de telle sorte que l’élève ne pouvait rien accomplir. Certains de ceux qui cultivent le Dao dévouent leur vie à la pratique, essaient d’acquérir la connaissance des changements et de leurs principe afin de comprendre les mécanismes du ciel [3] pour pouvoir enfin atteindre le Dao, mais leurs tentatives sont semblables à tenter de chercher une aiguille au fond de l’océan, par conséquent, ils ne peuvent trouver la porte d’entrée du Dao. Ceux qui cherchent l’immortalité et la longévité se remplacent les uns par les autres au fil des générations et parce qu’ils n’ont jamais compris les secrets du Dao font tous face à un échec.
Depuis les temps anciens jusqu’à nos jours, il en a toujours été ainsi, les personnes qui cherchent à acquérir et à compléter le Dao ont les plus grandes difficultés pour trouver un Maître, ou bien après en avoir rencontré un, il s’avère celui-ci n’est pas en mesure de prendre des élèves car il n’est pas dans la période de la pratique où il est propice de le faire, ou bien encore ils rencontrent des imposteurs, des profanes, puis étudient avec eux des méthodes secondaires et échouent à trouver leur chemin pour atteindre le Dao. *Ainsi, dans la société moderne, le Qi Gong s’est généralisé et certains enseignants de Qi Gong ne comprennent absolument pas la Voie de l’Elixir, ils en inventent la théorie pour leur propre profit, ils composent des enchaînements de mouvements à partir de leurs inventions théoriques et font passer cela pour le Grand Dao de l’Elixir d’or. Ils mélangent le Qi Gong et la Voie de l’Elixir et bénéficient de leur exploitation d’idées de bazars, trompent leurs élèves comme le feraient des marchands de remèdes-miracles.*
Ceux qui aspirent au Dao doivent être extrêmement prudents et se méfier, le risque étant de se faire duper pour ensuite le regretter jusqu’à la fin de la vie.

Même si de nombreuses personnes cherchent le Dao, très peu sont celles qui ont trouvé un Maître véritable, c’est donc précisément la vérité que de dire:«  Il y a autant de personnes qui pratiquent le Dao qu’il y a de poils sur un bœuf, mais ceux qui sont parvenus à le réaliser sont aussi rares que la corne d’une licorne»

Extrait du livre du Maitre du Yang Unique originellement traduit par D.A Artemiev.
[1] Phrase extraite du Wu Zhen Pian « Versets de l’eveil à la vérité » de Zhang Boduan.
[2] Le Maître du Yang Unique, patriarche actuel du courant Wu-Liu Pai, école Daoiste datant du 16éme-17éme siècle fondée par Wu Chongxu et son élève Liu Huayang. le Hui Ming Jing attribué à Liu Hua Yang et l’un des textes les plus connus de cette école en Occident.
[3] Le Yi Jing est lié aux mécanismes du Ciel et l’expression « mécanismes du Ciel » a été introduite dans le Le Yin Fu Jing (Traité de l’union à l’obscur) une des principales écritures canoniques Daoiste dont le premier verset dit : « Observer la Voie du Ciel et pratiquer les mécanismes Célestes voilà tout! ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *